Un week-end pour buller à Saint-Beauzire avec succès !

(article du 11 mai 2017)

Le 8e festival Tous en BD de Saint-Beauzire a ouvert ses portes samedi 13 et dimanche 14 mai.

Il a bien grandi le petit festival imaginé par quatre passionnés de BD du bassin riomois. Jean-Philippe Vinson, Didier Jacquet, Hervé Corger et Antoine Boile, fondateurs de l’association BD en Limagne, voulaient combler un vide dans l’offre culturelle locale. À peine dix ans plus tard, ils sont à la tête d’un rendez-vous qui attire plus de 1.000 personnes dans la salle des fêtes de Saint-Beauzire.

Leur festival de BD généraliste semble avoir trouvé son rythme de croisière. « De la BD enfantine à la BD adulte, en passant par les mangas ou les comics, notre volonté est de proposer une programmation éclectique », explique Didier Jacquet.
21 auteurs seront présents ce week-end. Les fans pourront notamment échanger avec William (l’auteur des Sisters qui a également réalisé l’affiche du festival cette année), Didier Cromwell, Callixte ou le scénariste Joris Chamblain. Soutien de la première heure, le dessinateur Patrick Prugne sera également de la partie.

Les auteurs se plieront à l’exercice des dédicaces dont certaines seront retransmises sur écran géant.
Au-delà de proposer de nombreux albums (neufs et occasions) à la vente grâce aux librairies partenaires, Tous en BD prévoit de nombreuses animations tout au long du week-end : des ateliers d’initiation et de colorisation pour les enfants ; des jeux autour de la BD avec l’association Ludika’fée ; des expositions.
Pratique : le festival se déroule samedi et dimanche, de 10 heures à 18 heures, à la salle des fêtes de Saint-Beauzire. Entrée : 3 euros pour les deux jours (gratuit jusqu’à 12 ans ; tarif étudiant : 2 euros). Possibilité de se restaurer en compagnie des dessinateurs (avec réservation). Renseignements au 07.83.04.74.89. ou sur tousenbd.com. À noter que le festival encourage le covoiturage avec covoiturageauvergne.net.

 (article du 11 mai 2017)

« Tous en BD » n’est pas réservé aux seuls spécialistes ou aux amateurs éclairés. Le festival est accessible à tous, néophytes ou simples curieux de toutes les générations. Cette année, vingt-quatre auteurs sont attendus, dont William Maury, qui a dessiné l’affiche de cette 8e édition, Philippe Adamov, Cromwell, ou encore le Clermontois Patrick Prugne.

Des animations en tous genres rythmeront le week-end avec au programme : rencontres et dédicaces avec les auteurs ; dédicaces filmées ; atelier enfant ; plusieurs expositions dont la présentation de certaines planches originales et croquis préparatoires de William Maury qui a réalisé l’affiche cette année, ainsi que le palmarès du concours de dessins organisé par l’Office National des Anciens Combattants et les travaux de jeunes élèves du territoire (collège et écoles) ; le coin lecture sans oublier la boutique du festival et deux bouquinistes qui proposeront à la vente une grande quantité de BD d’occasion de toutes sortes et de tous styles.

Des bénévoles de l’association Ludika’fée animeront la journée du samedi en proposant aux festivaliers de découvrir et de s’amuser avec des jeux en lien avec la bande dessinée.

Une histoire d’amitié et de passion partagée. L’association « BD en Limagne » qui porte le Festival « Tous en BD » est avant tout une histoire d’amitié et d’enthousiasme. À l’origine du projet, Jean-Philippe Vinson, Didier Jacquet, Hervé Corger et Antoine Boile partagent la même passion pour le 9e Art. Après l’organisation de plusieurs expositions et animations autour de ce thème entre 2008 et 2009 ; le constat est éloquent : le public est présent et demandeur.

La petite bande souhaite lancer un événement dédié à la Bande-Dessinée. Il s’agit d’installer durablement la BD dans le paysage culturel local, plus particulièrement dans la Communauté de Communes Limagne d’Ennezat. Soutenue par la municipalité de Saint Beauzire ainsi que par deux auteurs locaux, Patrick Prugne et Laurent Bordier, l’association BD en Limagne propose la première édition du Festival Tous en BD les 15 et 16 Mai 2010.

La petite équipe de départ s’est étoffée au fil des éditions. L’expérience de chacun a été la bienvenue. Les envies et les idées des membres de l’association et des bénévoles ont dépassées les ambitions des 4 larrons à l’origine du festival !
Tous en BD est maintenant un rendez-vous attendu qui attire de plus en plus de monde et a acquis une certaine notoriété auprès des auteurs mais surtout du public.

(article du 14 mai)

L’association BD en Limagne a inauguré hier, la 8 e édition du festival Tous en BD de Saint-Beauzire. Les passionnés étaient bien sûr au rendez-vous pour rencontrer leurs idoles.

«J’ai grandi avec lui. C’est un mentor, pour moi qui dessine. On n’a pas toujours l’occasion de rencontrer ses auteurs favoris », lâche Alexandre, 23 ans. Avec son ami Franck, il est venu au festival Tous en BD à Saint-Beauzire pour rencontrer l’un des 21 auteurs présents ce week-end : William, célèbre pour sa série Sisters. Ils ont attendu de longues minutes avant de pouvoir approcher l’une des stars du festival. Mais les passionnés étaient ravis : « C’est vraiment un honneur de pouvoir lui parler et d’avoir sa dédicace parce que je le suis depuis très longtemps », confie Franck.

« La BD s’est émancipée de ses vieux carcans ». Un succès que le dessinateur, venu pour la première fois à Saint-Beauzire, explique par la possibilité d’évasion qu’offre le genre : « On peut dire beaucoup de choses avec la BD. On peut s’évader des difficultés du monde actuel ».

« La BD s’est émancipée de ses vieux carcans. Aujourd’hui, elle ne s’adresse plus seulement aux enfants et elle véhicule de nombreux sujets », renchérit Patrick Prugne, qui a lui aussi attiré les foules. Le travail de leur consœur Julie M. le prouve. Elle aborde des thématiques très diverses, de l’écologie à la politique. Elle est d’ailleurs l’auteure d’une série intitulée Naturellement. « Je m’adresse à tout le monde dans mes dessins, enfants et adultes. Ils abordent des sujets comme le politique ou la guerre, en contraste avec la violence qu’ils évoquent ».

Pour sa deuxième année, elle est venue accompagnée du dessinateur Josepe, avec qui elle a fondé la maison d’édition Bello Loco basée dans le petit village de Pensol, au cœur du Périgord. Elle voulait lui faire découvrir « ce petit festival à l’échelle nationale. C’est ce qui lui donne de la proximité et un côté familial ». Effectivement parmi les 1.000 passionnés attendus ce week-end pour venir buller, il y a des familles avec des enfants. Nolan (7 ans) vient pour la deuxième fois avec son père. Ce fan de BD Star Wars « aime bien les dessins de BD et les histoires qu’ils racontent ».

Pour les enfants comme Nolan, des ateliers et des jeux autour de la BD animés par l’association Ludika’fée sont organisés. Des expositions sur l’univers de la bande dessinée, qui se tiennent à proximité des tables de rencontre ont aussi attiré l’œil du public.